Néandertal et Cro-Magnon

Néandertal et Cro-Magnon

 

Nina de la tribu Cro-Magnon vit non loin d’un groupe de Néandertaliens, depuis sa plus tendre enfance les membres de sa communauté prennent les hommes de Néandertal pour des demeurés primitifs dénués d’intérêts.

Un jour, alors qu’elle se baigne à la rivière Nina est surprise par un Néandertaliens. Elle a d’abord très peur qu’il profite de sa nudité pour la violer mais il n’en fait rien, il s’approche d’elle certes, mais son regard est plus empreint de curiosité que de regard malsain. En entrant dans l’eau le nouveau venu se défait de la peau de bête qui lui sert de vêture. Nina peut constater que l’homme est musculeux et bien membré. Cela émoustille plus que de raison la Cro-Magnon, elle en rougit de gêne mais le Néandertal n’a pas l’air de le remarquer, il se présente à elle en éructant ce qui semble être son nom :

Groumpf !

Euh… Enchantée, moi c’est Nina !

Les yeux dans les yeux, ne parlant pas la même langue les deux hominidés ne savent quoi faire. Groumps, tout souriant va cueillir une des jolies fleurs qui poussent le long de la rivière et l’offre à une Nina ébahie par un tel geste ! Elle n’est, en effet, pas habituée aux situations romantiques de la part des mâles de sa tribu.

Au fil des jours Nina revient à la rivière pour rencontrer à nouveau Groumpf, celui-ci ne dément pas la première impression que s’en est faite la Cro-Magnon à savoir que ses idées reçues sur les Néandertals sont fausses : loin d’être des sauvages idiots et brutaux, ceux-ci sont au contraire doux, attentionnés et intelligents. Le manque de discernement entre les deux peuples d’hominidés doit plus à l’incompréhension linguistique qu’à une réelle différence d’intellect.

Nina et Groumpf tombent amoureux l’un de l’autre, ils font réellement l’amour plus qu’ils ne s’accouplent et ainsi de leur union naîtront de nombreux rejetons portant les gènes vigoureux des deux peuplades.

Partager