Ma petite voisine

Ma petite voisine

MA PETITE VOISINE

Par l’auteur HDS CHRIS71

Elle s’installe en levrette sur le lit me montrant l’intégralité de sa chatte et de son cul qu’elle trémousse comme pourrait le faire une chienne sollicitant son mâle.

• Viens te frotter à moi, le contact de mon intimité va peut-être déclencher ton érection, je suis la première pute avec qui tu baises ?

C’est du bout des lèvres la gorge nouée que j’arrive à dire.

• Non.

• Alors pourquoi avec moi restes-tu impuissant ?

Tu m’as tellement idéalisé que de voir que la petite fille sage que tu vois devant l’ascenseur sortir son chien tous les jours sans jamais ramener d’homme voire une femme à la maison car il m’arrive de me gouiner avec des clientes qui adorent venir me sucer la chatte dès qu’un de mes clients est parti bien que je me fasse baiser toujours avec capotes ?

Avec capote malgré tout le fric que j’aurais pu me faire avec les malades qui me promettent des ponts d’or pour l’enlever. J’ai commencé le métier avec la génération sida et je me garde bien de baiser à cru.

Allez, frotte-toi à moi, ma fente est–elle si répugnante que cela.

CHRIS71

 

Extrait
Je pense à ma boulangère seule femme qui jouit sous ma bite chaque fois qu’elle me rejoint. Il faut que mon cerveau la quitte car cette salope de boulangère qui me rejoint dans ma chambre d’hôtel n’a rien à envier à une professionnelle du sexe. La seule différence c’est qu’avec elle je suis un peu autre chose qu’une bite bonne à la saillir dans des moments de délires. La manière dont elle me pompe au moins deux fois avant minuit avalant mon sperme avec délectation semble-t-il est bien différent à mes arrêts sur les parkings ou les filles après avoir réussit à extraire votre jus ouvre la portière pour tous cracher parterre avant de prendre un mouchoir en papier pour vous essuyer.

 

 

Partager